English

La nature dans tout ses états

Village Créole

Pétanque



Nombreux sont ceux qui pensent que la pétanque est un sport peu pratiqué à La Réunion, mais les chiffres témoignent du contraire : la pétanque rassemble plus de 3700 licenciés soit 600 licenciés de plus que pour l’activité du cheval par exemple. Il faut savoir que la pétanque est une activité en plein essor. La ville du Tampon rassemble à elle seule, 193 licenciés répartis dans 8 clubs ce qui représente un pourcentage de 5 % sur l’ensemble de la Réunion.

 

Le saviez-vous ?


Le jeu de boule est aussi ancien que la civilisation des loisirs, passant d’Égypte en Grèce. Il aurait été introduit en Gaule par les Romains. Il faut savoir que les boules ont d’abord été en argile, en pierre, puis en bois et enfin en acier. Pour des raisons encore inconnues aujourd’hui, il semblerait que ce jeu ait été interdit au peuple de 1629 à la Révolution.

 Dès le début du XIXesiècle, le jeu de boules (dont l’interdiction n’a d’ailleurs jamais été tout à fait respectée) est répandu du Nord au Sud de la France.

 En 1850, la première société officielle, « le Clos Jouve », fut fondée dans la région de Lyon puis, en 1906, la Fédération lyonnaise et régionale ouvre la voie en 1933 à la Fédération Nationale des boules qui deviendra Fédération Française de Boules (FFB) en 1942.

Au XIXe siècle, alors que chaque région, ou presque, introduit une variante d’usage, les méridionaux se passionnent alors pour le jeu provençal.

Le jeu provençal, appelé aussi « les trois pas » ou « la longue », est un jeu de boules au cours duquel les parties se déroulent de manière mobile sur un terrain de quinze à vingt mètres, soit deux fois plus long que celui de la pétanque. Les règles sont les mêmes que celles de la pétanque, à l’exception de la façon de lancer la boule, à la fois plus acrobatique et chorégraphique, en raison de la grande distance.

Ainsi c’est le jeu provençal qui donnera naissance en 1907 à la pétanque, lors de la partie historique à La Ciotat où un champion de jeu provençal, Jules Hugues dit « Lenoir », ne pouvant plus jouer à son jeu préféré à cause de ses rhumatismes, s’est mis un jour, à tracer un rond, envoyer le but à 5-6 m, et, les « pieds tanqués », à jouer ses boules pour se rapprocher du cochonnet. Ceci se passait sur le terrain de boules d’un café « La boule étoilée » (terrain baptisé ainsi en clin d’œil aux boules cloutées de l’époque) dont les propriétaires étaient deux frères : Ernest et Joseph Pitiot. Les deux frères comprirent vite l’intérêt de ce sport, notamment Ernest qui s’appliqua à en finaliser les règles. Ainsi est née la pétanque.

La Fédération française de pétanque et de jeu provençal (FFPJP) quant à elle, voit le jour le 31 juillet 1945.